La simplicité des nuages de Julien Aranda

AUTEUR : Julien Aranda
ÉDITEUR : Amazon
DATE DE PARUTION : 2016
NOMBRE DE PAGES : 280

Tiraillé entre ses idéaux et son quotidien désabusé de cadre parisien, Bastien ne se sent pas vivre – il vivote. Et la situation ne fait qu’empirer lorsque sa grand-mère, Yvonne, est hospitalisée pour un malaise qui se change bien vite en dépression. Bastien ne sait que faire pour aider celle qu’il aime tant, lui qui n’arrive déjà pas à gérer sa propre vie. Pourtant, au bout de ce qui semble être une impasse, Bastien reprend espoir : il découvre une correspondance entre sa grand-mère et une de ses anciennes amies, Eugénie. Eugénie est-elle encore vivante ? Acceptera-t-elle l’idée d’une rencontre avec Yvonne, seul remède à même de rompre la solitude de cette dernière ? Pour le savoir, une seule solution : aller là où tout a commencé, près du phare des Baleines, sur l’île de Ré. Importance du passé, de la nature, critique d’une société de moins en moins humaine… 

Je remercie NetGalley et les éditions Amazon pour m'avoir donné la chance de découvrir ce roman et cet auteur.

J'ai lu ce livre dans le cadre du Challenge Mystère de Froggy pour le thème de ce premier mois de l'année: lire un roman dont le prénom + le nom de famille de l'auteur totalisent un nombre de 12 lettres mais il rentre aussi dans le cadre du challenge d'hiver pour en me validant l'item : lire un livre avec de beaux paysages sur la couverture.
Avant d'attaquer ce livre, je ne connaissais pas du tout l'auteur et je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. J'avais lu le résumé au moment de télécharger le livre sur le site de NetGalley, mais c'est tout. Et je dois bien avouer que j'ai été agréablement surprise. 

J'ai tout simplement adoré cette histoire. On suit Bastien, un jeune homme qui se sent seul et qui n'aime plus son travail. Il n'est pas heureux, il se sent piégé dans cette vie monotone, sans réellement savoir ce qu'il peut faire pour changer ça. Jusqu'au jour où sa grand-mère est hospitalisée pour un malaise. Bastien ne supportant pas de la voir sombrer dans la dépression, va tout faire pour lui redonner le sourire. Et, sans qu'il s'en aperçoive, il va bouleverser sa propre vie.

« C'est en s'ouvrant aux autres que l'on trouve notre véritable place dans ce monde.»

C'est une histoire assez simple, mais tellement touchante. Lorsqu'on démarre l'histoire, on ne s'attend pas à ça. En lisant les premiers chapitres, je trouvais le ton très triste. On ressent le mal-être de Bastien, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle. Sans s'en rendre compte, il était lui-même, au bord de la dépression. J'ai eu peur pendant un temps que tout le livre soit écrit avec ce ton de désespoir. Mais ce n'est pas le cas, heureusement.

Plus les chapitres avancent, plus Bastien lâche prise. Il reprend espoir en la vie, il réapprend à vivre. Si au début le récit est triste, à la fin, il est plein d'espoir. Le fait que Bastien se lance dans une aventure pour redonner le sourire à sa grand-mère va lui être des plus bénéfique. Il va rencontrer de nouvelles personnes, va vivre de nouvelles expériences... Son esprit va être libéré et il va pourvoir affronter ses problèmes, prendre les décisions qui s'impose. Au travers de sa grand-mère, c'est lui qui va retrouver le gout de vivre, le plaisir des choses simples, d’être heureux. Il va apprendre à se recentrer sur l'essentiel, être moins matérialiste.

« Lorsque tout est sombre autour de vous, que la vie perd de son charme et qu'il n'y a plus d'espoir, il perdure toujours un coin de ciel dans lequel s'étale la simplicité des nuages. »  

J'ai trouvé le personnage de Bastien vraiment attachant et le voir se démener pour sa grand-mère est très émouvant. Peu de gens mettrait leur vie de côté pour aider quelqu'un d'autre. Et c'est ce qu'il fait, sans arrières pensées, il le fait parce qu'il l'aime et qu'il ne supporte pas de la voir dépérir. C'est beau. Et ça va toucher d'autres personnages, notamment Stéphane et Inès. Tous deux apportent énormément au récit. Ils vont apporter un point de vue différent sur la vie dans son ensemble, sur la société. À leurs contacts, Bastien va se redécouvrir, et va redécouvrir ce qui l'entoure, la beauté de la nature... J'ai trouvé le personnage de Stéphane passionnant et touchant. Son monologue sur ce qu'il ressent quand il peint, sur l'importance de la nature dans sa peinture, est vraiment beau et c'est, je crois, mon passage préféré du livre.

La simplicité des nuages a été un coup de cœur inattendu. Je ne peux que vous le conseiller. Si vous aimez les livres de Laurent Gounelle, vous devriez lire celui-ci, il devrait vous plaire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up